Frank VIGNERON, Le Songe Creux 302
EXPOSITION

VERNISSAGE

09/03/2017 à 18:00

Le songe creux

Du 10/03/2017 au 15/04/2017

Frank Vigneron présente chez ODRADEK « Le Songe Creux ».

En belle correspondance avec la ligne de la galerie, son travail nous offre une nouvelle interprétation du rapport écriture-image. Celle-ci appartient à la dynamique du diagramme1 que l’artiste développe en multipliant des traits réalisés au stylo.

Frank Vigneron enseigne la théorie de l’art à l’Université Chinoise de Hong Kong et pratique l’art de l’écriture.
A la manière des moines copistes et des peintres-lettrés chinois, il travaille à même les traits les plus élémentaires. Ceux-ci correspondent à la fois aux premiers gestes d’écriture alphabétique et idéographique. Ils constituent ainsi une base commune à la civilisation extrême orientale et occidentale. S’en dégage une dynamique que seule, par le rythme, le mouvement et une organisation spatiale, la calligraphie chinoise a entretenue. De plus, ces lignes ayant perdu toute possibilité de lisibilité et de pouvoir sémantique, nous sollicitent à partir d’un regard dépossédé des contraintes de déchiffrage.

Le cheminement labyrinthique qu’il nous propose nous éloigne des grandes filières classiques. Les voies qu’il trace révèlent l’échange essentiel entre le vide et le plein que la pensée chinoise n’a de cesse de développer.

Les multiples jambages de Frank Vigneron, en s’allongeant ou s’interrompant, cèdent la place au vide pour entretenir un dialogue singulier avec le fond indifférencié duquel ils proviennent. Ces signes-ponts qui s’entremêlent déploient par leurs mouvements une énergie qui alimente un système rythmique sans fin.

Frank Vigneron n’arrête jamais ce qu’il a inauguré à partir d’un défi spatio-temporel. Ce geste-écriture se répète inlassablement et toujours différemment. Vide et plein se rencontrent, se croisent et s’échangent à partir du mouvement inauguré par une trace au stylo seulement arrêtée par les obligations de la vie courante. Il consacre donc une grande part de son temps à la pratique de l’écriture et tel un calligraphe chinois, il s’exerce à son art de façon quotidienne. Cet inlassable développement du trait l’invite, toujours dans le sens de l’esthétique chinoise, à s’oublier lui-même au profit de ce qu’il fait advenir.

L’œuvre de Frank Vigneron se comprend donc par le mouvement et le cheminement en tant que transformation silencieuse et discrète de celui qui trace comme du tracé lui-même.
Les éléments essentiels à l’écriture nous sont confiés à partir de leur première sortie dans le monde, le premier rapport au réel. De là ils prendront leur envol pour nous parler de manière établie mais d’abord donnons-leur la possibilité de nous offrir un vagabondage spatio-temporel.

Simone Schuiten